Cécile Lefebvre

Exemple de persévérance et de passion

C’est en 1990 qu’elle et son mari Bernard firent leurs débuts en tant que bénévoles, puisqu’à l’époque leurs deux filles, participaient à des compétitions. Par la suite, Cécile animée par le désir de parfaire ses connaissances, décida de s’investir davantage, de devenir officielle et de s’impliquer également dans l’organisation de compétitions à Sherbrooke et ailleurs dans la province.

Mentionnons que depuis plusieurs années, Cécile a eu l’opportunité d’occuper le rôle de gérante de compétitions, coordonnatrice du Coro (Comité règlements et officiels) ainsi que de formatrice et évaluatrice des officiels en piste.

Déjà en 1995 elle s’est vue remettre le titre d’officielle de l’année au Québec. Ce titre lui fut décerné également en 2000, ainsi qu’en 2018. Elle a également été nommée officielle de l’année lors du mérite Sportif de l’Estrie en 2018. En 2003, le Comité National des Officiels (N.O.C.) lui remettait une mention d’honneur et elle fut alors déclarée officielle de l’année au Canada. Finalement en novembre 2006, la Fédération Québécoise d’Athlétisme lui dédia une mention hommage pour l’ensemble de ses actions et sa contribution au développement de l’athlétisme au Québec.

Cécile détient le grade de niveau 5 à titre d’arbitre de piste, étant la première Québécoise à recevoir cette qualification. Mentionnons qu’elle possède également le niveau 5 en tant que commissaire de piste en plus du niveau 4 comme juge de marche, elle est sur le jury d’appel national

Cécile est une personne très respectée à travers le Canada. Aussi bien au Québec, en Ontario que dans l’Ouest Canadien ainsi que dans les Maritimes, elle est une source d’inspiration pour nous tous bénévoles, athlètes, entraîneurs et officiels. C’est une personne qui sait s’affirmer, sans détour, avec tout le respect qui fait d’elle que ceux qui la côtoient sur les stades l’apprécient à la hauteur de ses qualités et de son personnage.

L’implication de Cécile en tant qu’officiel, n’est pas seulement dans les stades d’athlétisme, elle qui a fait partie de nombreux comités et d’équipes de travail, toujours dans le but de faire progresser et avancer notre sport mais aussi de « positionner » le Québec auprès des autres représentants du comité national des officiels. Aujourd’hui, on peut dire que ses démarches, ses contacts portent fruit et ont pour résultat que les officiels du Québec sont reconnus et appréciés à leur juste valeur par nos compères canadiens.

Par son dynamisme, sa rigueur, sa détermination et son sens de l’organisation, elle saura toujours faire valoir l’importance de conditions optimales pour le bon déroulement d’une compétition.

© Copyright 2021, Tous droits réservés