Qui était Ian Hume?

pic40Ian Hume et ses réalisations sont mémorables. Pendant plus de 70 ans, il a consacré sa vie au sport amateur en tant qu’athlète, administrateur, officiel et entraîneur. En 1981, en hommage à ses réalisations et aux services exceptionnels rendus à son pays, il a été décoré de l’Ordre du Canada, la plus importante distinction honorifique dont les Canadiens peuvent être récipiendaires. Par leur ampleur, les réalisations qui ont marqué sa carrière le qualifiaient assurément pour cette haute distinction. Ian Hume est décédé le 28 mars 2006 à l’âge de 91 ans.

Ian Hume est né en 1914, à Foster au Québec. À l’âge de 19 ans, il a obtenu un Baccalauréat es Arts de l’Université Bishop’s et plus tard, en complétant un «French Specialists Certificate», il gagna la médaille du Lieutenant-Gouverneur. Il enseigna par la suite pendant 35 ans le français, le latin et les mathématiques au niveau secondaire. En 1991, il a fièrement obtenu un doctorat honorifique en droit civil de l’Université Bishop’s.

Depuis ce jour de 1929 où il remporta à l’âge de 15 ans sa première médaille d’or en athlétisme, il connut une glorieuse carrière sportive s’échelonnant sur huit décennies, laquelle fut prolifique en médailles et trophées de toutes sortes. Il a joué avec les équipes provinciales et universitaires de baseball et de basketball pendant de nombreuses années, mais la plus grande majorité de ses exploits athlétiques ont été réalisés en athlétisme. De 1938 à 1950, il a gagné pendant 13 années consécutives le championnat individuel au classement général à la rencontre annuelle de l’Association d’athlétisme des policiers. Durant la même période, il fut consacré pendant plusieurs années champion canadien senior de saut en hauteur et de javelot; il s’est alors qualifié dans ces deux épreuves pour les Jeux de l’Empire britannique et du Commonwealth à Vancouver in 1954. En juin de cette même année, à l’âge de 39 ans et 10 mois, il a remporté le «Canadian High Jump Championship and British Empire Trials » avec un saut de 1,90 mètre. L’année suivante à l’âge de 41 ans, il a encore une fois été proclamé champion canadien senior de saut en hauteur.

Avec la présentation en 1975 à Toronto des premiers Championnats mondiaux d’athlétisme de l’Association mondiale des athlètes vétérans, Ian est revenu à l’athlétisme de compétition. Pendant les vingt-cinq années qui suivirent, il a établi plus de 40 records dans la catégorie d’âge vétéran dans 9 épreuves différentes, soient le saut en hauteur, le saut en longueur, le triple saut, le saut à la perche, les lancers, le pentathlon et le décathlon (voir la liste des performances ci-après). Ayant participé à 7 championnats mondiaux, il a remporté 13 médailles d’or, 9 d’argent et 7 de bronze. À son retrait de la compétition en 1999, il détenait encore plus de 35 records canadiens intérieurs et extérieurs dans la catégorie d’âge vétéran (voir la liste des records ci-après).

Pendant plus de 50 ans d’implication dans l’athlétisme, Ian a entraîné tant les jeunes athlètes espoirs que les membres de l’équipe canadienne à des évènements tels les Jeux du Commonwealth en Jamaïque en 1966 et les Jeux panaméricains à Chicago en 1959. Il a œuvré à titre de président des associations provinciale et canadienne d’athlétisme et au même titre, au comité technique de l’Association mondiale des athlètes vétérans de 1975 à 1985. Ian a agi à titre d’officiel à des évènements locaux, nationaux et internationaux aboutissant au poste d’arbitre des épreuves combinées aux Jeux olympiques de Montréal en 1976. Ses recommandations pour le pentathlon et le décathlon furent instaurées lors de ces Jeux.

Pendant plus de 15 ans, Ian a représenté son pays à titre de membre de l’Association canadienne olympique et de la Fédération internationale d’athlétisme amateur (1970-1984). La FIAA lui a remis l’Épinglette des Anciens combattants en reconnaissance de ses longs et valeureux services pour l’athlétisme mondial. En 1970, Ian remporta le trophée Air Canada pour le dirigeant sportif de l’année. Il a été intronisé au Temple de la renommée des sports amateurs du Canada en 1983 dans la catégorie «Athlète» et «Fondateur» (entraîneur, administrateur, officiel et gérant). Deux trophées lui ont été remis pour sa remarquable implication en athlétisme pendant plus de 50 ans. En 1985, il a été inscrit au mur d’honneur du Comité national des officiels et en 1990, il a reçu la plaque commémorative de l’Association canadienne d’athlétisme. De plus, l’Université Bishop’s l’a choisi en 1995 pour son «Athletic Wall of Distinction».

Une des plus belles qualités de cet homme remarquable est qu’il parvenait à ses fins à travers toute épreuve sans jamais exiger de matériel sophistiqué ni de conditions idéales. Si les installations et les équipements n’étaient pas libres pour l’entraînement, il improvisait ou s’en fabriquait. Par exemple, pour dépenser tout surplus d’énergie, Ian jouait au golf en courant, transportant trois bâtons dans son sac. Il célébra son 66e anniversaire en jouant 88 trous, complétant les 9 derniers trous en 40 minutes pour se mériter un pointage de 41.

En cours de route, il n’a pas négligé pour autant les autres aspects de sa vie. Il a épousé Melita Fraser qui a partagé la passion de Ian en travaillant dans différents domaines, notamment en tant que secrétaire de l’Association canadienne d’athlétisme pendant 7 ans et en dirigeant des équipes canadiennes d’athlétisme. Ils étaient d’excellents modèles pour leurs cinq enfants et leur famille, mais aussi pour des centaines de jeunes de la communauté, entre autres grâce à leur travail bénévole. Ian a été actif dans des projets caritatifs tels que le «Red Feather» et l’Armée du Salut, ainsi que sur divers comités pédagogiques incluant les conseils scolaires et les conseils de parents.

Pour couronner son engagement et son dévouement dans le sport, Ian Hume a été honoré en 2002 de la Médaille d’or du jubilé de la Reine, en reconnaissance à son implication dans sa communauté et auprès des jeunes athlètes.

Après avoir rencontré cet homme distingué, grand et élancé, d’esprit vif et loyal, votre vie était changée et jamais on ne l’oubliait.

 
Athlètes
Entraîneurs
Compétitions
Progammes